• Rencontre avec Delphine (la créatrice)

    Rencontre avec Delphine (la créatrice)

    Posted by
       views (5556)
       A propos
       0 Comments

    Si rien ne la prédestinait à devenir créatrice de mode, Delphine Jeannel a toujours eu des idées plein la tête et une créativité à fleur de peau, créativité qu’elle puise dans ses voyages, son enfance et son faible pour l’accessoirisation. C’est en 2008 que la jeune parisienne décide de s'installer à Koh Samui en Thaïlande où elle a donné naissance à sa fille, Noa c’est aussi à ce moment là qu’elle fera ses premiers pas dans l’univers de la mode. En ouvrant une boutique de prêt à porter pour femme « multimarques », puis très vite en tant que créatrice de ses propres collections. Retour sur son itinéraire et ses inspirations !

    Bonjour Delphine, alors racontes nous un peu ton parcours, tu faisais quoi à Paris avant de vivre en Thaïlande, tu travaillais dans le secteur de la mode ?
    Pas vraiment, en fait j’étais responsable d’un service de paie à Paris, donc rien à voir avec la mode.

    Autodidacte ! Alors d’ou te viens ton goût pour la mode ?
    De mon enfance je pense, mes grands parents travaillaient dans l’univers de la création d’accessoires pour la mode et çà on peut dire que c’est quelque chose qui m’a beaucoup inspiré dans mon travail car j’avoue avoir un gros faible pour l’accessoirisation, je met l’accent dessus.

    C’est à dire, ils exerçaient quel type de métier exactement ?
    Mes grands parents, côté paternel avaient 2 usines de passementerie : ils confectionnaient des ganses, des rubans, des dentelles, des broderies…  Et du côte maternel, mon grand père était chapelier et avait une fabrique de fleurs artificielles pour agrémenter les boutonnières, les costumes et les chapeaux…

    Et tes parents aussi?
    Non eux rien à voir, mais ils font toujours très attention à leur allure, alors ils m’ont appris l’élégance…

    Alors parle nous un peu de la Thaïlande, de Koh Samui, comment t’es venu l’idée de t’y installer. Tu avais un projet précis ?
    Non je n’avais pas de projet en particulier, juste l’envie de changer d’air, j’avais besoin d’évasion et j’aimai la simplicité, la douceur de vivre en Thaïlande. Il y avait déjà pas mal de français installés à Koh Samui avec lesquels on a sympathisé, alors, moi et mon conjoint, on s’est dis pourquoi pas tenter l’aventure.  

    Et donc tu t’es finalement installée en 2008 sur l’île de Koh Samui, l’installation à été facile ? Tu faisais quoi pour t’occuper ?
    Oui, l’installation c’est bien déroulée, je continuai mon travail en free lance, et ça à duré deux ans et demi comme ça, mais j’ai commencé à m’ennuyer un peu dans mon boulot. J’avais de plus en plus d’aspirations pour faire quelque chose autour de l’esthétique et du « life style » j’hésitai entre ouvrir une boutique de déco d’intérieur ou de prêt-à-porter.  

    Tu as finalement choisi d’ouvrir une boutique de prêt à porter, pour quelle raison ?
    C’était un univers qui me correspondait plus et j’ai été aussi un peu poussée par mes copines qui m’ont encouragées à le faire, car à l’époque il y avait très peu de boutiques de mode qui proposaient des produits originaux à Koh Samui, alors il était habituel pour les expatriées d’aller faire du shopping à Bangkok pour s’habiller et mes amies aimaient bien mes goûts et mon style.

    Comment en es-tu arrivée à créer tes propres collections ?
    Je revendais dans ma boutique des vêtements que j’achetai d’abord à Bangkok puis à Bali mais beaucoup ce sont mis à le faire et au final je retrouvai ailleurs les mêmes choses que je vendais. Ça ne correspondait pas vraiment à mes aspirations, je voulais une boutique qui me ressemble donc qui ne ressemble pas a celle du voisin, alors c’est devenu une évidence pour moi, il fallait que je crée mes propres collections !

    Quelle a été ta démarche pour créer tes collections, tu avais déjà des connections avec des fabricants, des idées précises de ce que tu voulais?
    Pour les idées en effet j’en avais déjà pas mal en tête et j’avais déjà repéré quelques ateliers « artisanaux » à Bali qui utilisait des techniques manuelles pour la confection et la teinture, ça correspondait bien à mon feeling et ma vision du travail de création. J’ai été les voir avec mes idées sous le bras et ça c’est vraiment bien passé, le feeling est passé de suite, on a travaille ensemble et ma première collection à vu le jour.

    Comment tu te positionnes par rapport à la mode, est ce que tu suis les tendances ?
    Disons que je me définirai comme anticonformiste sur ce point là, J’aime bien suivre les tendances mais de loin, donc pas du tout fashion victime, par contre j’ai une soeur qui l’est totalement, moi je préfère plutôt l’esprit bohème, d’ailleurs ma soeur me surnomme la « bohémienne». J’aime la mode, mais des petits stylistes pas ou peu connu finalement, je pense qu’à partir du moment où l’on est sous le feu des projecteurs on perd un peu de son âme et acheter un vêtement, c’est acheter aussi un supplément d’âme, celui du créateur.

    Alors c’est quoi pour toi la mode ?
    La mode pour moi, c’est avant tout une recherche de style qui me correspond. Un vêtement doit être le reflet de sa propre personnalité alors ça ne peut pas coller avec l’idée de suivre une tendance ou une mode en particulier, car tout le monde à une personnalité différente. Moi je créé des choses qui correspondent à un certain type de personnes seulement. Je revendique une certaine forme d’infidélité, pour trouver son propre style il faut forcement s’essayer à différents univers et mélanger les genres.

    Tu vas où pour faire du shopping
    Disons que moi je m’habille la plupart du temps chez de petits stylistes de quartier, j’adore chiner à Paris par exemple, j’aime bien aller à la rencontre des créateurs, ils m’inspirent beaucoup (Saraha, Le corner des créateurs, hop shop bijoux). A Bali aussi, il y a de nombreux créateurs qui viennent des 4 coins de la planète installés la bas, je vais souvent chez Karma koma,

    Ou trouves tu ton inspiration ?
    Je passe beaucoup de temps de temps sur Pinterest, tous le jours je découvre des « pépites » mais pas seulement pour l’univers des vêtements, j’aime bien les choses autour des objets, de la déco, ça m’inspire…  Evidement le voyage aussi, à partir du moment ou je suis en voyage, mon esprit se met sur « On» je devient très attentive à ce qui se passe autour de moi, les parfums, les bruits, les couleurs, les gens, j’absorbe tout, une vrai éponge (rire). Ce qui est bien a Bali, c’est qu’il y a beaucoup de créateurs, par exemple j’ai une amie créatrice qui vient du Pérou, une autre de New York, bref Bali est un vrai incubateur pour la création… 

    Merci Delphine, cet interview est termine, je te souhaite bonne chance pour la suite et te remercie de m’avoir accorder un peu de ton temps.
    Merci à toi.

Top